CRISPR résout un problème majeur de nutrition dans le monde...

Article de Jeff Brown traduit et présenté par : Frédéric Duval
Le : 21/06/2022

CRISPR résout un problème majeur de nutrition dans le monde...

Des recherches sur un nouveau type de tomate viennent d'être menées au Royaume-Uni.

Il s'agit d'une tomate qui a l'apparence, la texture et le goût des tomates que nous connaissons. Mais il y a une différence majeure : Elle est naturellement chargée en vitamine D. Cela change la donne pour les personnes qui vivent dans des endroits comme l'Europe du Nord, où la lumière du soleil est insuffisante à certaines périodes de l'année.

Il s'avère que les tomates produisent naturellement de la vitamine D pendant leur croissance. Mais lorsque les tomates mûrissent, elles transforment cette vitamine D en cholestérol. À ce stade, les consommateurs ne bénéficient pas de la vitamine D en tant qu'avantage nutritif lorsqu'ils consomment la tomate.

Cependant, la technologie CRISPR peut changer cela.

Pour les nouveaux lecteurs, CRISPR est comme un logiciel de programmation pour l'ADN. Il nous permet de "modifier" les gènes tout comme nous utilisons les fonctions "couper" et "coller" dans Microsoft Word.

Ces chercheurs britanniques viennent de démontrer comment utiliser CRISPR pour empêcher les tomates de convertir leur vitamine D naturelle en cholestérol. Il s'agit d'une petite modification qui ne change rien d'autre à la tomate ou à sa structure génétique.

Je considère qu'il s'agit d'une évolution considérable.

Pensez-y : dans le monde, environ un milliard de personnes souffrent d'une carence en vitamine D. Beaucoup de gens ne sont tout simplement pas conscients de cette carence. Beaucoup de gens ne profitent tout simplement pas assez du soleil, qui est la source de vitamine D la plus saine et la plus efficace.

Et la vitamine D est liée à la santé immunitaire. Les personnes qui présentent une carence en vitamine D sont plus susceptibles de tomber malades et d'avoir des symptômes graves.

En fait, nous l'avons vu explicitement pendant la pandémie de COVID-19. En dehors des personnes souffrant d'obésité morbide ou de comorbidités multiples, les personnes présentant une carence en vitamine D étaient les plus susceptibles de développer des symptômes graves après avoir contracté le COVID-19.

Ces tomates riches en vitamine D pourraient donc contribuer grandement à promouvoir la santé mondiale.

Et voici ce qu'il en est : comme CRISPR n'introduit pas d'ADN étranger dans les tomates, celles-ci n'ont pas besoin d'être étiquetées comme OGM aux États-Unis ou au Royaume-Uni.

Pour rappel, les aliments OGM sont soumis à une réglementation plus stricte que les aliments non OGM.

Pour cette raison, il est à la fois moins cher et plus facile pour les agriculteurs de cultiver et de vendre des tomates non OGM. Cette dynamique fait qu'il est beaucoup plus probable que les agriculteurs adoptent ce nouveau type de tomates chargées en vitamine D.

Voilà donc une autre application fantastique de la technologie CRISPR. Nous verrons de plus en plus de percées liées à l'agriculture développées à l'aide de CRISPR dans les prochaines années.

La biotechnologie est l’un des rares secteurs où le potentiel de croissance est extrêmement élevé.

Pour suivre et bénéficier de ces développements technologiques en pleine accélération, cliquez ici pour en savoir plus.

Et les applications ne se limiteront pas à la production de vitamines... CRISPR est utilisé pour rendre les cultures plus résistantes aux parasites et à la sécheresse, ainsi que pour produire des légumes et des fruits qui se conservent plus longtemps.

Salutations,

Jeff Brown
Rédacteur en chef de l'Investisseur Tech

Table des matières

Jeff Brown

jeff brown

Inscrivez-vous GRATUITEMENT à la newsletter de Jeff pour recevoir des conseils et des promotions exceptionnelles

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à la newsletter 
GRATUITE de Jeff Brown

Restez informé des coulisses de la Tech et des bonnes opportunités à saisir.