Des nouvelles dans le secteur des crypto-monnaies

Article de Jeff Brown traduit et présenté par : Frédéric Duval
Le : 14/07/2022

L'argent intelligent mise gros sur la crypto...

Les marchés de la crypto-monnaie ont été absolument battus au cours des huit derniers mois.

À l'heure où j'écris ces lignes, le bitcoin est en baisse d'environ 71 % par rapport à son sommet, atteint en novembre. L'Ethereum a perdu environ 77 %. Et beaucoup de petites crypto-monnaies ont chuté encore plus.

J'ai observé de très près la situation de la sphère du capital-risque (CR) au cours de cette période. Une réduction importante et significative de l'investissement privé indiquerait que l'argent " intelligent " est devenu baissier sur le secteur des crypto-monnaies à l'avenir.

Mais ce n'est pas du tout ce qui s'est passé. Au contraire, les capital-risqueurs lèvent des fonds importants pour continuer à investir à la fois dans les entreprises de blockchain et dans leurs crypto-monnaies sous-jacentes.

Depuis le début de l'année, nous avons vu plus de 18 milliards de dollars investis dans des entreprises liées à la blockchain. Cela nous met sur la voie de dépasser l'année record de 2021, avec plus de 31 milliards de dollars :

VC Investment in the Digital Asset Industry

Il est clair que les investisseurs en capital-risque sont très optimistes à l'égard des entreprises qui soutiennent le secteur des actifs numériques.

Et l'histoire devient encore plus convaincante...

Bessemer Venture Partners, l'une des plus anciennes sociétés de capital-risque, vient de renoncer à son statut de société de capital-risque pour devenir un conseiller en investissement enregistré (RIA).

Il s'agit d'un changement radical pour un pilier de la communauté du capital-risque. Après tout, Bessemer existe depuis 1911. Et la société a des actifs sous gestion (AUM) de plus de 19 milliards de dollars.

Alors, pourquoi ce changement ?

C'est très simple. Les sociétés de capital-risque ont historiquement été structurées de manière à limiter leur capacité à investir dans les crypto-monnaies et autres actifs numériques... C'est de cela qu'il s'agit.

Bessemer opère ce changement afin de se positionner pour investir directement dans les actifs numériques. L'entreprise considère les valorisations actuelles comme une opportunité trop importante pour la laisser passer.

Et Bessemer n'est pas le seul à opérer ce type de changement. Des sociétés de premier plan comme Andreessen Horowitz, General Catalyst et Sequoia Capital ont fait la même démarche pour devenir des RIA.

Collectivement, ces quatre sociétés détiennent à elles seules plus de 171 milliards de dollars d'actifs sous gestion. C'est beaucoup d'argent qui pourrait potentiellement couler directement dans les projets blockchain et les crypto-monnaies dans les mois à venir.

Pour moi, c'est une indication forte de l'importance de la troisième génération de l'internet, le Web 3.0. C'est pourquoi nous avons fait du Web 3.0 un élément clé de mon service de recherche Blockchain Millionnaire.

Comme nous l'avons déjà dit, le Web 3.0 vise à ramener l'Internet à ce qu'il était censé être : ouvert, décentralisé et résistant à la censure. Bien sûr, les crypto-monnaies et la technologie blockchain sont ce qui rend le Web 3.0 possible.

C'est donc très positif pour les marchés des crypto-monnaies. Je m'attends à ce que nous assistions à une hausse des prix dans les mois à venir.

Profitez de cette occasion unique pour prendre position avec moi au plus vite. Les valorisations actuelles sont vraiment à des niveaux extraordinaires et je vous recommande fortement de me rejoindre au plus vite pour bénéficier de ces prix uniques.

Suivez ce lien pour en savoir plus sur Blockchain Millionnaire.

 

Michael Saylor double la mise sur le Bitcoin...

Il y a quelques mois, nous avons brièvement évoqué les activités du CEO de MicroStrategy, Michael Saylor. C'est une histoire incroyable... et il est toujours en action. C'est l'une de ces histoires qui finira comme un pari incroyable pour les livres d'histoire, ou sera l'un qui a terriblement mal tourné.

Saylor vient d'acheter pour 10 millions de dollars de Bitcoin.

Pour rappel, Saylor a évangélisé le Bitcoin (BTC) depuis des années maintenant. Il a transféré 425 millions de dollars des réserves de trésorerie de MicroStrategy en bitcoins. Puis il a emprunté sur les actifs de l'entreprise pour acheter des milliards de dollars de Bitcoin pour MicroStrategy.

Au fil des ans, MicroStrategy a dépensé environ 4 milliards de dollars pour acheter des bitcoins, mais au cours actuel du marché, les avoirs de MicroStrategy ne valent que 2,5 milliards de dollars. C'est ce qui rend cet achat supplémentaire si intéressant. Saylor a perdu 1,5 milliard de dollars et continue d'acheter. Tu parles d'une conviction.

Sur le long terme, je ne suis pas en désaccord avec Saylor, la valeur du bitcoin va augmenter ; mais avec la volatilité actuelle du marché et la position à effet de levier de MicroStrategy, nous devons nous demander si Saylor pourra résister à la tempête.

Ce qui rend cette affaire encore plus fascinante est lié à ce dont nous avons parlé mardi, à savoir le refus de la Security and Exchange Commission (SEC) d'approuver un fonds négocié en bourse (ETF) pour l'achat spot du bitcoin.

Comme nous l'avons dit, les seuls ETF Bitcoin approuvés ont été des ETF à terme. Ils ne détiennent pas réellement de bitcoin. Ce sont juste des produits dérivés conçus pour imiter les mouvements de prix du bitcoin.

MicroStrategy est donc ce qui se rapproche le plus d'un ETF spot du bitcoin. Et même si MicroStrategy est une société légitime de logiciels et de services aux entreprises, générant environ 500 millions de dollars de revenus annuels, elle se négocie généralement sur la même ligne de prix que le bitcoin parce qu'elle est très exposée à la crypto-monnaie.

Cela signifie que les investisseurs qui veulent s'exposer au bitcoin sans ouvrir un compte de crypto-monnaie peuvent simplement acheter MicroStrategy (MSTR)... Sans l'approbation de la SEC.

Il y a eu des spéculations selon lesquelles MicroStrategy risquerait un appel de marge étant donné la chute du prix du bitcoin. Mais Saylor dément avec véhémence que ce soit le cas.

Nous n'en sommes pas vraiment sûrs, et c'est pourquoi cela pourrait très mal se terminer. Mais pensez à ceci : MicroStrategy détient maintenant près de 130 000 bitcoins. Cela signifie que si le BTC atteint 100 000 $, la société disposera de près de 13 milliards de dollars en bitcoins. Ce serait quelque chose.

Mais à part le pari très directionnel de Saylor, il y a une tendance qui se développe dans le monde de la gestion de trésorerie.

Historiquement, les entreprises conservent leurs soldes de trésorerie dans des fonds du marché monétaire ou des instruments de trésorerie. Lorsque les taux d'intérêt étaient plus élevés, il s'agissait d'un endroit sûr où placer les liquidités et gagner quelques revenus.

Mais aujourd'hui, les bons du Trésor rapportent si peu en raison de la faiblesse des taux d'intérêt, et le pouvoir d'achat diminue en raison de l'inflation, que les actifs du Trésor sont diversifiés à la recherche de rendements plus élevés. Et les actifs numériques "de réserve" comme le bitcoin et l'ethereum représentent des moyens intéressants de faire exactement cela.

Pour suivre le marché de la blockchain et des crypto-monnaies, suivez ce lien pour en savoir plus sur ma publication d'investissement spécialisée Blockchain Millionnaire.

 

Salutations,

Jeff Brown
Rédacteur en chef de l'Investisseur Tech

Jeff Brown

jeff brown

Inscrivez-vous GRATUITEMENT à la newsletter de Jeff pour recevoir des conseils et des promotions exceptionnelles

À propos de ce site

Bienvenue sur le site de l'Investisseur Tech par Jeff Brown.

Ce site a pour objectif de vous partager toutes les infos de Jeff Brown sur la Tech. Pour cela vous pouvez vous inscrire à la Newsletter entièrement gratuite de Jeff pour être informé des coulisses de la Tech et de bonnes opportunités à saisir.

Inscrivez-vous à l'Investisseur Tech

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à la newsletter 
GRATUITE de Jeff Brown

Restez informé des coulisses de la Tech et des bonnes opportunités à saisir.