La mort de la plus grande idée de l'industrie automobile...

Article de Jeff Brown traduit et présenté par : Frédéric Duval
Le : 01/09/2022

Cher lecteur,

La Commission fédérale des communications (FCC) vient d'annoncer qu'elle révoquait une grande partie du spectre sans fil qui avait été réservé pour la vision de l'industrie automobile en matière de véhicule à véhicule (V2V) et de véhicule à tout (V2X).

Le V2V et le V2X étaient des sujets brûlants lorsque j'étais cadre chez NXP Semiconductors.

L'idée était que, grâce à cette technologie, chaque véhicule pourrait parler avec tous les autres véhicules sur la route. C'est le V2V. Et avec le V2X, les véhicules pourraient parler avec toutes sortes de capteurs et de transmetteurs sur les autoroutes et les routes également.

Ce concept a été envisagé pour améliorer considérablement la sécurité, réduire le trafic et améliorer l'efficacité énergétique globale. Cela fait maintenant plus de 20 ans que ce sujet fait l'objet de discussions et de développements technologiques.

Chez NXP, nous disposions de la technologie qui aurait fait du V2V et du V2X une réalité. Et nous étions positionnés pour en faire une grande partie de notre activité.

Le problème est que l'industrie automobile n'était pas prête ou désireuse d'adopter cette technologie en masse. Nous nous sommes heurtés au problème classique de la poule et de l'oeuf.

En effet, l'industrie automobile ne voulait pas acheter la technologie avant que les municipalités n'installent tous les capteurs et transmetteurs dans leurs systèmes routiers. Mais les municipalités ne voulaient pas engager cette dépense avant qu'il y ait des voitures qui puissent profiter de la technologie.

Et la valeur réelle de la technologie ne serait jamais réalisée avant que tous les véhicules sur la route aient installé cette technologie. C'est un problème qui aurait pris des décennies... pour éliminer les vieilles voitures et les remplacer par de nouvelles voitures équipées de cette technologie.

Donc, ça n'est jamais arrivé. Et avec la révocation du spectre par la FCC, cela ne se fera jamais, du moins pas sous sa forme actuelle.

La bonne nouvelle, c'est que l'industrie automobile a commencé à adopter une technologie qui permettra la vision V2V... mais d'une manière différente.

Les voitures à conduite autonome sont équipées d'une variété de capteurs et d'intelligence artificielle (IA) qui permettent à chaque voiture de penser par elle-même. Chaque voiture sera probablement équipée de caméras, de capteurs infrarouges, de radars et de LIDAR qui donneront à l'IA suffisamment d'informations pour cartographier clairement son environnement à tout moment.

Les voitures ne communiqueront peut-être pas directement entre elles, mais elles pourront tenir compte les unes des autres pour améliorer la sécurité et le trafic.

Il est donc intéressant de voir que cette vision, qui a été élaborée pendant deux décennies, arrive à son terme. La technologie a tellement progressé depuis la conception du V2V qu'elle n'a plus beaucoup de sens, et le spectre peut maintenant être utilisé pour une autre application.

En tout cas, la démocratisation des véhicules autonomes est déjà en route. Les investissements dans ce secteur nous promettent des rendements extraordinaires. N'attendez plus pour me rejoindre, je ne souhaiterais pas que vous manquiez l'opportunité de vous positionner sur les actions que je recommande dans ma publication phare Profits Technologiques.

J'encourage donc tous mes lecteurs à suivre ce lien au plus vite pour en savoir plus.

 

Salutations,

Jeff Brown
Rédacteur en chef de l'Investisseur Tech

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à la newsletter 
GRATUITE de Jeff Brown

Restez informé des coulisses de la Tech et des bonnes opportunités à saisir.