Le Trésor américain vient de sanctionner un logiciel...

Article de Jeff Brown traduit et présenté par : Frédéric Duval
Le : 31/08/2022

Cher lecteur,

Une évolution considérable a eu lieu ce mois-ci dans le secteur des actifs numériques.

Une division du Trésor américain, appelée Office of Foreign Assets Control (OFAC), a sanctionné un logiciel appelé Tornado Cash. C'est une première.

Tornado Cash est ce que l'on appelle un mélangeur de crypto-monnaie. Ce logiciel permet aux gens d'atteindre un certain degré de confidentialité avec leurs actifs numériques.

Voici comment cela fonctionne : Lorsque nous achetons un actif numérique comme l'Ethereum (ETH) sur un échange centralisé comme Coinbase, cet actif est lié à notre identité et à notre adresse IP. Ainsi, toute personne qui sait ce qu'elle fait peut suivre toutes nos transactions.

Mais si nous envoyons notre ETH à Tornado Cash, il le mélangera avec un tas d'autres jetons ETH. Puis il nous renverra exactement le même montant que celui que nous avons envoyé... sauf que les jetons que nous récupérons ne sont pas les mêmes que ceux que nous avons mis. Cela met fin à la trace écrite qui nous relie à notre achat initial.

On peut voir cela comme un réseau privé virtuel (VPN) pour les actifs numériques.

Chaque fois que nous nous connectons à un réseau Wi-Fi, notre fournisseur de réseau peut suivre tout ce que nous faisons en ligne... sauf si nous utilisons un service VPN. Le VPN déguise notre activité en ligne en celle de nombreuses autres personnes. Et c'est aussi une excellente mesure de sécurité lorsque l'on se connecte à n'importe quel type de réseau Wi-Fi public.

Tornado Cash fournit donc un service précieux aux personnes qui possèdent des actifs numériques. Le problème est que quelques mauvais acteurs l'ont utilisé à des fins illégales. C'est ce qui a motivé la sanction.

Et l'OFAC est allé encore plus loin dans sa sanction. Il a ajouté chaque adresse Ethereum liée à Tornado Cash à sa liste de ressortissants désignés et de personnes bloquées. C'est ainsi qu'il met sur liste noire les entreprises et les personnes connues pour leurs activités illégales.

Mais voilà, la plupart des personnes qui utilisaient Tornado Cash ne faisaient rien de mal. Pourtant, ils ont été inscrits sur cette liste avec les quelques mauvais acteurs.

Et l'OFAC est allé jusqu'à arrêter l'un des développeurs de logiciels qui avait travaillé sur Tornado Cash. Cette personne n'avait rien fait d'illégal. Il avait simplement écrit du code pour le mixeur.

C'est ce qui en fait un événement aussi important. Et cela soulève quelques questions importantes...

Allons-nous arrêter tous ceux qui produisent des logiciels de cybersécurité simplement parce que des gens pourraient les utiliser à des fins illicites ?

Allons-nous arrêter tous ceux qui ont développé le système SWIFT, pour les paiements internationaux et les transactions financières, juste parce qu'un petit nombre de personnes effectuent des transferts d'argent internationaux pour financer des activités illégales ?

Le fait est que toute technologie peut être utilisée à bon ou à mauvais escient. Il est absurde d'arrêter un développeur de logiciels, ou de sanctionner la technologie elle-même, simplement parce que quelques personnes ou organisations criminelles ont utilisé cette technologie à des fins illégales.

Cela crée donc un précédent effrayant. Et, bien sûr, il y a aussi de sérieuses implications pour l'industrie de la blockchain.

Découvrez les innovations et les opportunités exceptionnelles du secteur des crypto-monnaies avec mon service spécialisé Blockchain Millionnaire en suivant ce lien.

Cliquez sur ce lien pour me rejoindre avant la prochaine alerte d'achat.

 

Salutations,

Jeff Brown
Rédacteur en chef de l'Investisseur Tech

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à la newsletter 
GRATUITE de Jeff Brown

Restez informé des coulisses de la Tech et des bonnes opportunités à saisir.