Nous avons découvert la première créature "immortelle" et nous avons appris son secret...

Article de Jeff Brown traduit et présenté par : Frédéric Duval
Le : 13/09/2022

Cher Lecteur,

Ce sujet est incroyable. Restez avec moi sur ce sujet, car il a un rapport avec la longévité humaine...

Une recherche incroyable vient de sortir de l'Université d'Oviedo en Espagne. Il s'agit d'une espèce particulière de méduse connue sous le nom de Turritopsis dohrnii.

Je sais que les lecteurs peuvent se demander pourquoi nous parlons de méduses ici dans l'Investisseur Tech. Eh bien, cette méduse particulière est immortelle. Biologiquement, elle vit pour toujours.

Rien que ça, c'est remarquable. Et c'est encore mieux...

Les chercheurs ont analysé la génétique de la méduse et ont compris exactement comment l'espèce s'y prend. Ces images racontent l'histoire :

Source : Comptes rendus de l'Académie nationale des sciences (PNAS)

L'image de gauche représente le cycle de vie d'une espèce normale de méduse que l'on trouve dans les eaux autour du Japon.

Comme on peut le voir, la méduse prend vie, devient adulte, se reproduit et finit par mourir. L'acte de reproduction crée une larve qui devient un polype et se développe ensuite en une méduse adulte. Et l'espèce se perpétue. C'est un cycle de vie très similaire à celui de la plupart des organismes connus.

Mais regardez T. dohrnii sur la droite.

Son cycle de vie commence de la même façon. Il vient à la vie, devient un adulte, et se reproduit. Et cela crée une larve, qui devient un polype et se développe ensuite en une méduse adulte.

Mais regardez la ligne bleue au milieu. Cette ligne nous montre ce qui arrive à la méduse originale après qu'elle se soit reproduite.

Au lieu de mourir, la méduse se rétrécit et devient un kyste. Avec le temps, elle devient un polype et recommence tout le cycle de vie.

En d'autres termes, la méduse passe de jeune à vieille, se reproduit, puis passe de vieille à jeune et recommence. D'une certaine manière, elle évite complètement la mort. Génétiquement, c'est la même méduse tout le temps.

Les chercheurs ont mis en évidence des variantes spécifiques de l'ADN de cette espèce qui permettent cette immortalité. Cette méduse possède des gènes qui lui permettent de protéger l'extrémité de ses télomères, ou chromosomes critiques qui se répètent dans l'ADN de tous les organismes.

C'est crucial, car dans tous les autres organismes, les télomères rétrécissent avec le temps. Cela déclenche le processus de vieillissement et conduit finalement à la mort.

Mais cette méduse l'évite en empêchant ses télomères de rétrécir. Incroyable.

Et voici la principale leçon à retenir...

Maintenant que nous comprenons le mécanisme qui permet à ces méduses d'échapper à une mort "normale", les chercheurs peuvent analyser des séquences génétiques similaires chez les humains. Nous pourrions être en mesure de concevoir un traitement qui empêcherait nos propres télomères de rétrécir... ou du moins qui ralentirait le processus.

Et si nous y parvenons, cela pourrait très bien être un remède pour les maladies dégénératives agressives comme la maladie de Parkinson et la maladie d'Alzheimer. Ces maladies provoquent un rétrécissement rapide des télomères.

Je suis donc très impatient de voir ce qui ressortira de ces recherches.

Et pour finir, les chercheurs ont utilisé l'AlphaFold 2 de DeepMind pour analyser les protéines de la méduse. C'est opportun, non ?

Cela ne fait que quelques semaines que DeepMind a publié l'ensemble de la base de données de prédictions de protéines d'AlphaFold, et cela a déjà conduit à une incroyable percée.

Ce n'est que la première de nombreuses autres à venir...

Ce type de percée donne un aperçu des développements de notre époque. Les prouesses technologiques s'accélèrent et les investisseurs avertis peuvent en profiter pour amasser des fortunes. Cliquez ici pour connaître les entreprises disruptives à petite capitalisation prêtent à suivre une croissance exponentielle.

Les opportunités sur le marché actuel sont énormes et je vous encourage vraiment à en savoir plus sur mes recherches en suivant ce lien.

 

Salutations,

Jeff Brown
Rédacteur en chef de l'Investisseur Tech

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à la newsletter 
GRATUITE de Jeff Brown

Restez informé des coulisses de la Tech et des bonnes opportunités à saisir.