"Play to Move" la dernière tendance en matière de jeu basé sur blockchain

Article de Jeff Brown traduit et présenté par : Frédéric Duval
Le : 03/02/2022

Nous avons récemment exploré le concept des jeux Web 3.0 "play-to-earn" dans l'Investisseur Tech. Il s'agit de jeux tels que Axie Infinity, Star Atlas, Aavegotchi, Gods Unchained et d'autres qui ont des incitations monétaires intégrées pour jouer.

Les joueurs peuvent monnayer, acheter, louer ou emprunter des jetons non fongibles (NFT) pour participer au jeu. Les jeux Web 3.0 "Play-to-earn" reposent sur la technologie de la blockchain et possèdent leur propre monnaie native. Les joueurs gagnent de la monnaie en tant que récompense pour leur participation et pour avoir atteint des étapes importantes dans le jeu.

Bien que cela puisse sembler être des entreprises frivoles pour certains, nous pouvons être assurés qu'elles ne le sont pas.

Le "play-to-earn" est une forme d'activité économique qui se déroule actuellement dans le secteur très chaud des jeux vidéo. Et les incitations économiques sont suffisamment importantes pour que certains aient déjà quitté leur emploi.

Lorsque les joueurs gagnent ou trouvent de nouveaux NFT pendant le jeu, ces objets ont une valeur matérielle. Les NFT peuvent être négociés ou échangés contre des jetons natifs.

Et ceux-ci peuvent finalement être reconvertis dans la monnaie fiduciaire de votre choix. C'est pourquoi ils ont une réelle valeur monétaire.

Et à mesure que les jeux les plus populaires prolifèrent, la valeur d'un réseau de jeu s'apprécie en même temps que son jeton natif.

C'est l'équivalent blockchain de la loi de Metcalfe. Cette loi stipule que "la valeur d'un réseau de communication est proportionnelle au carré du nombre de ses utilisateurs."

Si la loi de Metcalfe a été développée dans le contexte d'un réseau de communication, elle est tout aussi pertinente dans le contexte d'un réseau de jeu social comme Axie Infinity.

La "loi" est aussi directement liée au succès, ou à l'échec, des projets blockchain en général. Les projets qui créent de la valeur, de l'élan et un nombre croissant de participants au réseau prendront de la valeur. L'inverse sera vrai pour ceux qui ne le font pas.

C'est la raison pour laquelle le modèle "play-to-earn" est un modèle économique très intéressant pour les projets qui sont rapidement adoptés.

Mais qu'en est-il du "play-to-move" ? Il était inévitable que les incitations économiques traversent ce pont entre le monde numérique et le monde réel. C'est un peu de la même manière que les NFT sont maintenant développés avec une composante physique également (NFT "digi-fizzy").

Un projet récent de move-to-earn basé sur Solana, appelé STEPN, vient de lever 5 millions de dollars. C'est un exemple parfait de ce qui est à venir.

STEPN franchit le pas en utilisant nos smartphones pour se connecter au monde réel. Les utilisateurs téléchargent l'application STEPN, qui fait également office de porte-monnaie Solana. On peut alors acheter une basket NFT, ou même louer une basket si le prix est trop élevé.

Play to Move

 

Play to move

Et c'est là que ça devient intéressant. Ceux qui possèdent une basket NFT peuvent littéralement être payés pour marcher, faire du jogging ou courir chaque jour, en crypto-monnaie native de STEPN - GST.

Il ne s'agit pas non plus d'argent de poche. Il est possible de gagner facilement 20 à 30 dollars juste en marchant ou en courant pendant 10 minutes par jour. Et pour ceux qui sont plus engagés et prêts à être actifs pendant 60 minutes par jour, vous pouvez gagner 300 à 450 dollars par jour au prix actuel de la GST.

C'est le potentiel de gains pour ceux qui possèdent leurs baskets NFT. Et pour ceux qui louent, le propriétaire de la basket garde 70%, et le locataire prend 30%. Compte tenu du modèle actuel, il ne faudrait pas longtemps pour gagner suffisamment de GST pour éventuellement monnayer ou acheter ses propres baskets.

Tout cela est possible grâce à l'application sur nos smartphones. L'application utilise le matériel de nos smartphones pour suivre et confirmer la distance et le temps que nous avons parcouru en marchant/joggant/courant. Ces informations sont utilisées pour attribuer le montant correct de TPS.

Ce n'est pas seulement un modèle amusant. C'est pratiquement un bien commun car il incite à un comportement sain. Pour les sceptiques, Pokémon GO est un excellent exemple. Le créateur de Pokémon GO était motivé par des raisons similaires. Produire un jeu amusant qui incite les gens à bouger.

Le jeu a déjà généré plus de 5 milliards de dollars au cours de ses cinq premières années. Mais voici le problème... Les 5 milliards de dollars sont allés à seulement deux parties - Nintendo (propriétaire de la propriété intellectuelle) et Niantic (développeur du jeu).

Dans le monde du Web 3.0, le modèle est inversé. La majorité de la richesse créée va aux participants du réseau. STEPN perçoit des commissions de 4 % sur les transactions de la place de marché, de 6 % sur la frappe des baskets et de 8 % sur la location des baskets.

Les participants au réseau ne sont pas seulement payés pour s'exercer. La valeur de leurs actifs basés sur le jeu et de la crypto-monnaie s'appréciera à mesure que davantage de personnes s'impliqueront. Il y a une incitation intégrée à évangéliser, à promouvoir et à faire participer des amis et des collègues au jeu.

C'est très puissant. Et nous allons en voir beaucoup plus  de ce genre d'application.

C'est en 2022 que nous verrons les NFT faire le lien entre le monde numérique et le monde physique/réel. Ils nous permettront de nous engager dans une activité économique utile et amusante dont la valeur s'appréciera au fur et à mesure que le nombre de participants au réseau augmentera.

Salutations,

Jeff Brown
Rédacteur en chef de l'Investisseur Tech

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à la newsletter 
GRATUITE de Jeff Brown

Restez informé des coulisses de la Tech et des bonnes opportunités à saisir.