Les prévisions météorologiques grâce à l'IA

Article de Jeff Brown traduit et présenté par : Frédéric Duval
Le : 16/12/2020

Les prévisions météorologiques, un autre exemple du chemin parcouru par l'intelligence artificielle.

 

La National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) s'est associée à l'équipe de Google AI pour faire quelque chose qui n'avait jamais été fait auparavant. La NOAA a accepté de mettre plus d'une décennie de données météorologiques sur Google Cloud afin que Google puisse libérer son intelligence artificielle sur les ensembles de données.

 

Historiquement, la NOAA a gardé ses données météorologiques précieusement, en utilisant des superordinateurs pour prévoir les modèles météorologiques et faire des prévisions. Bien que sophistiqué, ce modèle est encore très peu fiable. C'est pourquoi elle a accepté de remettre les données à Google.

 

J'espère que Google permettra à l'équipe de DeepMind de s'attaquer à ce projet.

 

Nous avons parlé au début de ce mois de la façon dont DeepMind a développé un logiciel d'IA qui peut prédire le pliage d'une protéine avec une précision incroyable. Ce sera connu comme l'une des plus grandes percées scientifiques du siècle.

 

Il est clair que DeepMind possède l'expertise nécessaire pour s'attaquer à des projets difficiles comme celui-ci. Cela dit, il n'est pas certain que DeepMind y participe.

 

Des prévisions météorologiques hyperlocales

Néanmoins, je pense que l'IA et l'apprentissage machine amélioreront les prévisions météorologiques et les prévisions à long terme. Il est possible que l'IA de Google puisse même développer des modèles de microclimat permettant de faire des prévisions hyperlocales. De tels modèles pourraient nous dire quand il va pleuvoir d'un côté de la ville mais pas de l'autre.

 

Plus intéressant encore, l'IA pourrait aider à modéliser le climat mondial. Historiquement, cela a représenté un immense défi en raison de la complexité de la modélisation à une échelle aussi incroyable. Cela pourrait nous donner une lecture précise de l'évolution du climat et de la manière dont ces changements sont susceptibles d'avoir un impact sur l'agriculture, les niveaux de température, le niveau des mers et les villes côtières.

 

Un tel modèle pourrait éventuellement nous permettre de prévoir à l'avance les grands événements tels que les ouragans et les typhons qui constituent également une menace majeure pour les habitants de certains endroits.

 

C'est donc formidable de voir ce partenariat. Nous verrons que de bonnes avancées scientifiques en découleront.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à la newsletter 
GRATUITE de Jeff Brown

Restez informé des coulisses de la Tech et des bonnes opportunités à saisir.