Le vaisseau spatial SN8 vient d'effectuer son premier lancement à haute altitude...

Article de Jeff Brown traduit et présenté par : Samuel Zaradez
Le : 16/12/2020

SpaceX vient de franchir une nouvelle étape. Il a lancé avec succès le vaisseau spatial SN8 à une altitude de 41 000 pieds. C'était le premier lancement à haute altitude du vaisseau.

 

La dernière fois que nous avons parlé du vaisseau spatial, c'était en août. Pour mettre les nouveaux lecteurs au courant, voici le vaisseau spatial qui facilitera la prochaine mission habitée vers la Lune. C'est aussi le vaisseau spatial qui, à terme, enverra des humains sur Mars.

 

Ce qui rend ce lancement à haute altitude si impressionnant, c'est que le vaisseau n'a pas été lancé à partir d'un booster. Il a décollé directement du sol, propulsé par trois moteurs de fusée Raptor. En effet, il n'a pas eu besoin d'une plateforme de lancement sophistiquée. Il s'est simplement mis en marche et a décollé.

 

Et comme c'est généralement le cas avec SpaceX, l'histoire ne s'arrête pas là.

 

L'objectif n'était pas de réussir une mission de retour au sol. SpaceX voulait tester le vaisseau spatial à haute altitude, ainsi que tester l'approche unique de retour du vaisseau spatial pour l'atterrissage.

 

Plutôt que de revenir au sol en planant sur des ailes comme le faisaient les navettes spatiales, le vaisseau spatial a été conçu pour revenir au sol comme dans un "flop ventral". Et c'est exactement ce que le SN8 a fait avec une incroyable stabilité.

Mais il s'est amélioré...

Processus d'atterrissage du vaisseau SN8

 

Alors que le SN8 s'approchait de la plate-forme d'atterrissage, il s'est retourné en position verticale afin de se préparer à une tentative d'atterrissage.

 

Nous pouvons voir ici le concept de "belly flop and flip" en action. Et n'oubliez pas que ce vaisseau spatial fait plus de 60 mètres de haut. Il ressemble à un silo à maïs en acier inoxydable qui vole dans les airs. Le fait qu'il soit capable de se retourner verticalement en s'approchant du sol avec une telle précision est étonnant.

 

Bien sûr, SpaceX a encore du travail à faire pour perfectionner la technique d'atterrissage.
Ce test n'a pas donné lieu à l'atterrissage en douceur que recherche SpaceX.

 

Dans ce cas, il n'y avait pas assez de pression dans l'une des valves alimentant les moteurs du Raptor en carburant. Les moteurs n'ont pas pu générer assez de poussée pour adoucir l'atterrissage, et le vaisseau a explosé à l'impact.

 

Je suis sûr que les médias vont présenter cela comme un échec. Mais ne vous y trompez pas, cette mission a été un succès incroyable.

 

Rappelez-vous, SpaceX fonctionne comme une entreprise de la Silicon Valley. Il teste, itére, échoue, puis en teste d'autres.

La victoire

C'était le premier lancement d'essai à haute altitude du vaisseau spatial. Le lancement et la technique "belly flop and flip" ont parfaitement fonctionné. C'est une grande victoire.

 

Il ne reste plus à SpaceX qu'à résoudre le problème qui a empêché un atterrissage en douceur. Je ne parierais pas contre l'équipe de SpaceX. L'entreprise fera perfectionner le processus d'atterrissage au cours des deux prochains vols d'essai.

 

Il ne faudra pas longtemps avant de voir un vaisseau en orbite...

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à la newsletter 
GRATUITE de Jeff Brown

Restez informé des coulisses de la Tech et des bonnes opportunités à saisir.